Aménagement d’un logements dans la grange d’une ferme à Fontanezier

Aménagement d'un logement dans une grange.

PROJET : Aménagement d’un logements dans la grange d’une ferme à Fontanezier
Procédure
Mandat direct
Équipe
F. Rochat Atelier d'architecture sàrl
Phases
Mandat complet
Dates
2014-2016
Intervenants
Tradibati sàrl
Photographie
Remy Gindroz

Situé à flanc de coteau le long du Jura, le bâtiment, une ancienne ferme typique de la région, s’insère en gradin sur la forte pente. Guidé par cette topographie, les fonctions d’origine du bâtiment- habitation – écurie – bûcher, se développent en parallèle des courbes de niveau avec des accès latéraux. La grange se trouve dans la toiture et unifie le système avec une faîtage perpendiculaire au terrain, développant la hauteur nécessaire au stockage du foin.

Le projet de transformation a consisté au réaménagement des combles en un nouveau logement, un assainissement énergétique ainsi qu’au changement du système de chauffage.

Le nouveau logement s’insère dans la charpente à poteau existante en confortant es spatialité existante s’organisant autour de l’ancienne fourragère. La mise en place de cloison le long de cette trame centrale génère un noyau au centre du logement comprenant les sanitaires, un escalier et une chambre surmontée d’une mezzanine. La trame sud, qui recouvre le logement historique offre un grand cuisine séjour se prolongeant par un balcon coursive suspendu à la toiture. La trame nord accueille une entrée centrale donnant accès au pont de grange, et offre la possibilité de réalisé deux pièces supplémentaires de part et d’autre.

Les cloisons en brique de terre crues tout comme le plafonds en chaux-plâtre coupé dessinent la structure historique et restaurée du bâtiment. De plus les briques de terre crues tout en participant à l’inertie thermique du bâtiment et les enduits à une acoustique douce et sans réverbération. Le chauffage solaire thermique permet un stockage de la chaleur qui vient renforcé le déphasage thermique du noyau central en brique de terre crue, alors qu’au plus froid de la saison une cuisinière à bois hydraulique permet de comblé un éventuel manque de production solaire.